1920 à 1950

Aux limites de la ville, deux grands équipements sportifs sont réalisés, en 1921, le stade de Frontenex et, en 1932, Eaux-Vives-Plage, aujourd'hui Genève-Plage. 
Les premières grappes de villas apparaissent vers 1930, en plusieurs endroits du territoire communal, le long des chemins qui parcourent le coteau, au nord-est du village de Cologny ainsi qu'à La Gradelle. 

L'agglomération genevoise s'étend alors de manière diffuse; les automobiles permettent l'accessibilité de lieux de résidence permanente éloignés des lignes de transports en commun et favorisent ainsi la dispersion de l'habitat, le rendant individuel à l'extrême. Le rapport entre la ville et la campagne se transforme par une urbanisation continue des communes suburbaines.

C'est le cas de Cologny. L'occupation de la plus grande partie du territoire communal par des villas est le changement le plus important que connaisse Cologny au cours du XXe siècle. 
En 1950, la zone 5, jusqu'alors destinée indistinctement à l'agriculture et aux villas, est divisée en deux : la zone 5A (villas) et la zone 5B (agricole). Cette nouvelle disposition stimule le morcellement des derniers domaines du coteau en une multitude de petites parcelles.