Continuités entre les schémas directeurs 1988 et 2003

Le schéma directeur 2003 comporte cinq options. Ces options s'inscrivent dans la continuité du schéma directeur 1988 (reproduit dessous), sans rupture avec les lignes de force formulées alors. 

Ces options sont cependant "reconstruites" par rapport à 1988 pour tenir compte de trois évolutions principales :

  • le développement intervenu sur le territoire communal depuis 1988

  • les nouveaux projets définis ces dernières années au niveau cantonal

  • l'évolution de la pratique et de la législation en aménagement du territoire et en urbanisme.

  Le schéma directeur 1988 comportait douze options. Six d'entre elles concernaient la protection de l'image du coteau et celle du supersite (Options 1988 : 1-2-3-4-5-6). Elles sont aujourd'hui regroupées en une seule option, protection du coteau. Deux options concernaient Cologny comme centre de la commune (Options 1988 7-8). Elles ont fusionné en une option Cologny, cœur de la commune.

Les options 1988 :

* 9 Maintenir sans extension et dans sa configuration le quartier de villas des Prés de la Gradelle 
* 10 Maintenir sans extension et dans sa configuration le quartier urbain de Saint-Paul 

ne sont plus nécessaires en 2003. En effet, on peut considérer ces deux secteurs, inscrits dans le périmètre de la zone à bâtir de la commune, comme stables; les potentialités de développement et de transformation y sont minimes. 

L'option 1988 :

* 11 Aménager les tracés routiers existants en fonction de leurs particularités et réaménagement du quai de Cologny 

comportait deux volets : 
celui du réaménagement des tracés routiers peut être considéré comme accompli depuis 1988, sauf à envisager des élargissements par emprise sur des propriétés privées ou sur la zone agricole, ce qui ne serait pas réaliste, 
l'autre volet, concernant le quai, est réactivé sous le titre : Quai de Cologny : loisirs et sports au lac.

L'option 1988 : 

* 12 Aménager un cheminement à travers le coteau de Cologny

devient plus ambitieuse : 
Créer un réseau de randonnées pédestres et de promenades. 
Enfin, une nouvelle option, La Tulette : équilibrer urbanisation et respect du site reflète les préoccupations de l'ensemble de la commune, élus et population, sur le dossier de PAC Frontenex-Gradelle, projet majeur de ces prochaines années.