Législature 2007-2011

Discours de législature 2007-2011

Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs,

Cologny, village solidaire

Au moment où notre municipalité fixe ses objectifs pour cette nouvelle législature, nous ne pouvons nous empêcher de songer à la situation privilégiée de Cologny par rapport à la détresse qui sévit dans certains pays du monde et aux conflits qui déchirent les peuples. Aussi, notre Conseil est décidé à tout mettre en œuvre afin que l’ensemble des citoyens de Cologny soient fiers de la manière dont le denier public est utilisé, observant une belle équité entre le service à la population et le devoir de solidarité envers les plus défavorisés. La prospérité dont nous bénéficions doit aussi être envisagée comme un remède à la précarité.

Nous entendons continuer l’effort social de notre municipalité de manière très responsable. Nous procéderons en permanence à un véritable travail d’analyse préalable, afin de toujours atteindre celles et ceux qui en ont le plus besoin, que ce soit sur le plan local, national, pour l’aide internationale et en cas de catastrophes humanitaires ou naturelles.

Politique du logement

Lorsque l’on sait le nombre important de Colognotes qui souhaitent revenir s’établir sur le territoire communal et que l’on connaît la pénurie de logements qui affecte notre région, vous pouvez compter sur le Conseil administratif. En priorité, il mettra en valeur la zone de développement sud du village, au lieu dit « La Louchette », par une mise à disposition d’une douzaine d’appartements villageois, prioritairement pour les jeunes familles ayant des attaches colognotes.

Notre Conseil poursuivra une politique d’acquisition foncière qui permette, à terme, de maîtriser le développement communal, tout en favorisant l’initiative individuelle. Si des terrains-clefs permettant la mise en œuvre de cet objectif venaient à être mis en vente, les crédits nécessaires à leur acquisition seraient immédiatement demandés.

Les Colognotes et ceux qui ont des attaches avec la commune seront prioritaires.
Les critères d’attribution des logements communaux seront strictement respectés.
Ces critères tiennent compte en particulier d’une correspondance adéquate entre le nombre de pièces disponibles et le nombre d’habitants pour le logement souhaité. Chaque fois que faire se peut, les transferts entre appartements seront effectués, toujours afin de favoriser les familles. Pour les locataires en situation financière modestes (jeunes en début de carrière ou retraités par exemple), une aide personnalisée au logement peut être envisagée. Elle dépend des ressources financières des personnes sollicitant cette aide.

Un développement mesuré

Le Conseil veillera à ce que la mise en valeur de la zone de développement sud, au lieu dit « La Tulette » corresponde en tout point à la volonté du Conseil municipal, exprimée par une résolution avant la procédure d’opposition. Ainsi, dans un avenir relativement proche, 460 appartements environ seront construits. D’une manière plus générale, notre Conseil favorisera les constructions, projets et études qui maintiennent des espaces verts importants.

Centre communal du Gerdil

Après avoir terminé son travail de concertation avec les sociétés communales et institutions, futures utilisatrices, le Conseil consultera la population colognote afin que ce projet d’avenir corresponde en tous points à l’attente de la population. Il finalisera sa réalisation dès que les conditions économiques seront favorables.
Toutefois il est important de prévoir l’avenir en matière d’infrastructures.

La petite enfance

Il est prévu de construire sur la parcelle de La Louchette une crèche, en complément des logements destinés aux jeunes couples avec enfants. Ce projet est également une formidable occasion d’action intercommunale. Pour la gestion future de cette crèche, le Conseil favorisera la création d’organismes privés à vocation associative, parfaitement capables de répondre aux exigences de qualité et de sécurité requises.

Etablissements médicaux sociaux

Si un projet intercommunal d’EMS venait à voir le jour dans une commune proche de Cologny, le Conseil entend participer à son élaboration et à son financement, proportionnellement aux places qu’il pourrait obtenir au profit des aînés colognotes.

Transports publics

Il sera demandé aux TPG d’améliorer la desserte du village et de mettre ainsi à exécution le plan quadriennal fixé par l’Etat. Il s’agit en particulier de la ligne A, principalement, la ligne qui traverse le village et la 33 dans un deuxième temps.

Aménagements routiers

Notre Conseil poursuivra l’équipement des trottoirs dans le secteur du coteau, afin de sécuriser les promeneurs, et d’étudiera toute mesure susceptible d’améliorer le flux de la circulation.

Sécurité et proximité

Les agents municipaux jouent un rôle central dans le quotidien de notre village. La sécurité en général, et plus particulièrement à la sortie de nos écoles, et le respect qui doit exister entre les différentes catégories d’usagers de la voie publique, sont leurs activités principales. La prévention des actes de violence de toute nature est la priorité du Conseil. S’agissant de la réforme des services du feu du Canton de Genève, notre Conseil mettra tout en œuvre afin que notre compagnie des sapeurs pompiers dont nous sommes tous, à juste titre, si fiers puisse garantir à la population un service de sécurité du feu optimal.

Environnement, écologie

Au vu des résultats fournis par la ou les sociétés mandatées pour analyser l’application de l’agenda 21 à la commune de Cologny, le conseil mettra en œuvre les moyens nécessaires.

Finances publiques

Notre Conseil continuera sa politique de maîtrise des dépenses publiques. Cela ne l’empêchera pas de tenir compte des besoins légitimes de la collectivité. En revanche, il veillera attentivement à ne pas créer de nouveaux besoins. Il s’engage résolument à combattre toute hausse de la fiscalité, malgré le transfert inéluctable de charges du Canton aux communes. Il n’admettra un transfert de compétences entre l’Etat et les communes que s’il est supportable économiquement. Afin de favoriser la création d’emplois à Cologny, il maintiendra la totale exonération de la taxe professionnelle sur son Territoire. Enfin, Il veillera à ne pas laisser aux prochaines générations une charge financière importante, en relation avec les infrastructures qu’il mettra à disposition de la collectivité.

Des sports pour tous

Le sport est le plus sûr moyen d’assurer un développement sain à nos jeunes et de permettre aux plus âgés de rester en forme. C’est pourquoi nous devons continuer à l’encourager et à développer toutes les activités sportives. Nous entendons mettre l’accent sur l’accessibilité des stages d’été. Ils sont très prisés et malheureusement, trop peu de places sont disponibles, en raison de la forte demande. Toute initiative allant dans ce sens sera examinée avec une attention particulière.

Une politique culturelle faite de diversification de l’offre et d’accessibilité

Tout en soutenant généralement les activités culturelles déployées sur la commune, notre Conseil favorisera la poursuite de l’activité théâtrale déployée au Théâtre du Crève-cœur, dans la situation particulièrement difficile provoquée par le décès subit de son directeur, acteur, auteur et animateur principal, Monsieur Bénédict Gampert. Il veillera également à la décoration des lieux publics, tant par l’intervention d’artistes contemporains que par l’acquisition d’œuvres majeures, dans la mesure où le budget communal le permet.

L’école en fonction des besoins

Malgré le constat du fléchissement des effectifs, Notre Conseil veillera à la poursuite des activités surveillées le soir entre 16h00 et 18h00, avec les animatrices du Groupement Intercommunal pour l’animation parascolaires (GIAP). Il s’assurera que les infrastructures de l’école Pré-Piccot, financées pour moitié par la commune de Cologny, soient mise à disposition des jeunes colognotes qui seront domiciliés dans les futurs appartements de la Tulettes, le moment venu.

Restaurants communaux

Notre Conseil réhabilitera le restaurant de la Belotte. Ce lieu bucolique conservera son charme désuet que l’ensemble des Genevois aiment tant. D’une manière générale, il veillera à ce que la rentabilité des restaurants communaux soit en adéquation avec les investissements.

Pierre-Yves Vallon, Maire
Roger Meylan, Conseiller administratif
Jean Murith, Conseiller administratif