Mérite colognote 2015

Monsieur le Président du Conseil municipal,
Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
Messieurs les anciens Conseillers administratifs de Cologny et leurs épouses,
Mesdames et Messieurs les représentants des sociétés locales,
Messieurs les représentants des autorités religieuses,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

Je vous prie d’excuser l’absence de Madame la Conseillère administrative, Cristiana Juge, ainsi que Madame von Spee-Bodmer, Messieurs Gervaix, Lefebvre, Batista et Munier Jules, Conseillers municipaux.

Au nom du Conseil administratif, Madame Catherine Pahnke et moi-même, je vous souhaite une très cordiale bienvenue !

J’ai le privilège cette année de vous accueillir pour la soirée des Mérites dans le cadre prestigieux de la Société Nautique de Genève et je remercie nos hôtes de ce soir Messieurs Pierre Girod, Président de la SNG et Alec Tournier, Secrétaire général, qui nous ont permis d'organiser cette manifestation. L’occasion nous est ainsi donnée de profiter de ce magnifique club House, face à la rade et au jet d’eau.

D’ici nous apercevons le port qui dispose actuellement de 600 places et qui s’apprête à subir de lourds travaux, visant à accueillir environ 1300 places. La géométrie de ce nouveau port permettra la création de la déjà fameuse plage des Eaux-Vives qui, si tout se passe bien, pourrait être inaugurée en été 2019.

Faut-il le rappeler, la SNG, lieu emblématique du nautisme helvétique, créée en 1872, est régulièrement mise à l’honneur sur tous les plans d’eau du monde. Nous avons bien sûr tous en mémoire l’aiguière d’argent exposée ici grâce à la performance du Team Alinghi qui remporta l’America’s Cup en 2003 et en 2007, mais la Nautique sait également faire parler d’elle dans d’autres disciplines telles que le ski nautique et l’aviron. C’est donc dans cet environnement riche de succès que nous aurons, ce soir, le plaisir de saluer les performances de nos sportifs colognotes qui ont obtenu un titre de champion cantonal, national ou international en 2015.

J’aurai également le plaisir de mettre à l'honneur deux personnages de la commune qui font rayonner Cologny au-delà de nos frontières.

Ce programme sera agrémenté par la voix langoureuse du chanteur Dorien Smith que vous avez pu entendre à votre arrivée et que nous aurons encore le plaisir d’écouter toute à l'heure.

Ainsi donc nous commençons par les Mérites sportifs

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. Alors que la danse était à l’honneur en 2014, en 2015 c’est en athlétisme que le premier méritant s’est distingué.

Récompensé de plusieurs titres nationaux et européens, son palmarès impressionnant nous aurait permis de lui attribuer un mérite sportif chaque année depuis longtemps s’il avait été Colognote. C’est maintenant chose faite puisqu’il s’est établi depuis peu dans le quartier de la Tulette. Nouvellement Colognote donc, mais bien connu des adeptes de course à pieds, notre premier méritant peut être aperçu au départ de nombreuses courses et sur presque autant de podiums. Il ne fume pas, ne boit pas, mange équilibré et court 15 à 20 kilomètres par jour. Pourtant au-delà de toute logique, il s’en est fallu de peu que l’on ne puisse pas lui remettre ce Mérite. En novembre 2013, il fait un infarctus et doit subir une angioplastie et triple pose de stents. Sa condition physique hors norme lui permet de récupérer en un temps record puisqu’en 2014 déjà il remporte l’or des 10 kilomètres de Lausanne et le bronze aux championnats suisse de cross. Nous l’accueillons ce soir pour ses résultats en 2015 : il a gagné les 10km de Prilly, les 20km de Lausanne, le championnat suisse de cross et le championnat européen de cross country en relais. J'invite à me rejoindre, sous vos applaudissements, Monsieur Narciso Marques De Oliveira.

Le deuxième et le troisième mérite sportif concernent une discipline qui nécessite beaucoup de concentration, d’adresse, de souplesse, de force, de maîtrise et de constance. Assurément les candidates de ce soir possèdent ces qualités, auxquelles s’ajoute de supporter la pression de jouer en équipe. Ces mérites sont attribués à deux équipes féminines de golf, chacune dans sa catégorie, l’une aux partenaires expérimentées et l’autre où la relève se fait sa place. Elles ont un point commun ou plutôt une partenaire commune que nous avons plaisir à retrouver ce soir. Quelqu’un qui nous est bien connu parce qu’elle était une de nos Conseillère municipale, mais aussi parce que nous avons déjà eu l’occasion de la féliciter pour ses performances en 2009 et 2011. En 2015, Nathalie Roduit nous revient accompagnée de Michèle Wassmer, capitaine de l’équipe, Martine Bioul, Caroline Sturdza ainsi que deux autres colognotes Olivia Berger et Sophie Delale avec un titre de championnes suisses dames B1 en catégorie élite. Je vous invite à me rejoindre.

Comme je vous le disais toute à l’heure le troisième mérite sportif est également attribué à une équipe de golf dans laquelle nous retrouvons Nathalie Roduit accompagnée cette fois-ci d’Isabelle Dumont, capitaine de l’équipe, Marie-Christine de Werra et Virginie Burrus qui remportent le titre de championnes suisses dames séniors. Je vous invite à me rejoindre.

Un grand merci à ces sportives et sportif qui portent haut les couleurs de notre commune.

Avant de continuer, je vous propose d’écouter une chanson interprétée par Dorien Smith, que je remercie de nous accompagner durant cette soirée.

 

Mérite Colognote

Nous n'avons pas que des sportifs à Cologny, nous avons aussi la chance d'avoir dans notre commune des hommes qui excellent dans l’art qu’ils exercent.

Nous ne savons pas précisément à quelle époque, mais c’est vraisemblablement au cours du XVIIIe siècle, que l’Auberge du Lion d’Or ouvre à Cologny. Elle occupait alors la maison Gavin sur la terrasse de laquelle se réunissaient les poètes de la République et je citerai Marc-Monnier : « Nous nous réunissions quelquefois sur les beaux rivages de notre lac, à Cologny, sur la terrasse de l’Hôtel du Lion d’Or. On revenait bras-dessus bras-dessous, folâtrant, chantant, joyeux, bons amis et prêts à recommencer de si charmantes scènes que jamais ne troubla la politique et où régnaient seulement la musique, la poésie et la joie, couronnes de concorde et de franche amitié ».

La commune rachète l’auberge en 1951, puis décide dans les années 60 de donner de l’ampleur à l’établissement en construisant le bâtiment actuel sur les fondations de la Poste et de l’école. En 1969, Jacques Lacombe est engagé et avec lui débute la renommée du Lion d’Or. Nos chefs actuels ont alors 13 et 16 ans et rien ne laisse supposer qu’ils feront équipe. L’un fait ces classes au lycée hôtelier de Bonneville et l’autre son apprentissage à Dublin puis passent tous les deux par le Westminster Catering College de Londres. Chacun de leur côté, ils apprennent le métier dans des établissements renommés tels qu’Hilton et Intercontinental, à Londres, à Montréal, à Hambourg. Ils perfectionneront leur technique auprès des grands de la gastronomie comme Veyrat, Robuchon, Bocuse ou Loiseau. Puis c’est à l’Intercontinental de Genève qu’ils se rencontrent et deviennent respectivement chef du restaurant Français « Les Continents » et chef exécutif des restaurants de l’hôtel. Ils collaboreront ainsi plusieurs années et devenus grands chefs eux-mêmes, ils reprennent l’Auberge du Lion d’Or en 1996, il y a tout juste 20 ans.

Un magnifique parcours durant lequel ils ont su allier leurs sensibilités, mélanger les goûts, les couleurs, accorder les saveurs, créer les harmonies et hisser leur table au firmament pour y décrocher une étoile. Ce couple d’artistes, formé d’un peintre et d’un mélomane, animés par la même passion, sait ravir les papilles de ceux qui prennent le temps de déguster leurs créations. Artistes certes, mais avec la rigueur nécessaire à la gastronomie d’exception, la constance du haut niveau de prestation et avec cette conception particulière de l’Art de vivre nécessaire à l’intégration des grandes Tables Relais & Château. Leur renommée est ainsi mondiale et avec elle l’image de notre village. J’ai le plaisir ce soir de décorer du Mérite Colognote nos deux chefs de l’Auberge du Lion d’Or, Gilles Dupont & Thomas Byrne, que je vous prie d’applaudir.

Je m’en voudrais d’honorer ces messieurs sans associer leurs épouses à cette réussite qui est aussi la leur. J’excuse Madame Dupont qui est à l’étranger et prie Madame Byrne de bien vouloir nous rejoindre.

Bernard Girardet,
Maire de Cologny

Lundi 11 avril 2016