Quai de Cologny: loisirs et sports_A

QUAI DE COLOGNY : LOISIRS ET SPORTS AU LAC NATURE ET PAYSAGE (transports)

 
Quai de Cologny, de Genève-Plage au début de la rampe de Vésenaz 
Domaine public routier et lacustre 

SITES ET PAYSAGES

 
Loisirs au lac 
Quai de Cologny : loisirs et sports au lac 

 

PRESENTATION

Résume

Le quai de Cologny, de Genève-Plage au début de la rampe de Vésenaz, offre une longueur de près de 2,5 km de rives lacustres, publiques, non aménagées, sous-utilisées comme possibilité d'accès au lac, aux sports nautiques, etc., et inutilisables comme promenade le long d'une des voies de circulation les plus fréquentées et plus bruyantes du canton. 
Envisagé dans le plan directeur communal 1988, sans être suivi d'effet, l'aménagement des quais pour les loisirs et les sports est une des rares opportunité d'offrir plus de lac à la population. Faire avancer ce projet est le but de la présente option. Cette initiative de la commune de Cologny pour un projet d'importance genevoise et lémanique devra faire l'objet d'une réflexion intercommunale et cantonale. 

ANALYSE DETAILLEE

 
L'accès au lac pour les loisirs : promenade, repos et observation, activités nautiques, est notoirement saturé et insuffisant à Genève. La plus grande partie des rives genevoises du lac n'est pas accessible au public. Ces bords de lac sont des sites remarquables, qui constituent un patrimoine intangible. 
Le quai de Cologny est, quant à lui, entièrement disponible pour y recréer un site incomparable, réunissant esthétique et loisirs. 
Les rivages poétiques du lac, que les gravures du XIXe siècle nous restituent, ont disparu vers 1870 lors du premier remblaiement nécessité par la construction du quai de Cologny, complétée vers 1890 par la voie du tram 9. Vers 1950-60, la largeur du quai a été doublée à plus de 30 mètres principalement pour y écouler la circulation ! 
S'y promener est décourageant, tant le bruit est insistant. 
Entièrement linéaire, construit sur les anciens établissements lacustres qui ont donc disparu à tout jamais, bordés de platanes courts-taillés, cet ouvrage utilitaire ne constitue pas, en lui-même, un site à protéger. 
Le principe général d'aménagement devrait concilier les intérêts suivants:

  • garantir aux automobilistes circulant à vitesse raisonnable des séquences de vue et d'échappées en enfilade vers la rade ou vers le Haut-Lac, sans qu'ils ne soient gênés par un écran compact des mâts de voiliers.
  • garantir aux quelques propriétaires riverains que leur intimité et leur vue ne seront pas diminuées et que les nuisances de la circulation ne seront pas augmentées;
  • garantir une facilité d'accès (transports publics, parking) aux nombreux usagers de ce nouveau site de loisirs, ainsi qu'une protection efficace contre les nuisances de la route cantonale.
  • offrir au public colognote et genevois une promenade somptueuse le long du quai, à l'abri des nuisances du trafic, un solarium continu, des emplacements de baignade et des possibilités d'ancrages pour les embarcations.
  • mettre à disposition, les week-end et jours de fête, des promeneurs et des sportifs des places de stationnement souterrain. Durant la semaine, ce parking, desservi par une ligne accélérée et cadencée d'autobus desservant le centre, serait utilisé par les automobilistes provenant de la rive gauche et amont du lac.
  • les emprises fixes sur le lac devront rester modestes par rapport à la dimension du site, et pourront être complétées par des emprises flottantes.
  • l'aménagement se ferait par étapes et par tronçons.
  •  
A TOUTE HEURE DU JOUR ET DE LA NUIT, QUELQUE SOIT LA SAISON, ET PAR TOUS LES TEMPS, LE PARCOURS DU QUAI DE COLOGNY OFFRE AUX AUTOMOBILISTES ET AUX PIETONS UNE VUE EN ENFILADE (TRAVELLING) EXCEPTIONNELLE SUR LA RADE DE GENEVE OU SUR LE HAUT-LAC. CETTE VUE APPARTIENT A LA COMMUNAUTE ET DEVRA ETRE SAUVEGARDEE DANS TOUT PROJET FUTUR.