Requalifier le nord du Côteau_B

INTERÊTS EN PRESENCE,CONFLITS, CONTRAINTES

La presque totalité des terrains est en mains privées. 

Les intérêts sont extrêmement morcelés et dispersés. 
L'arborisation récente, depuis 1950, est souvent composée d'essences banales, importées, économiques et à croissance rapide; elle ne peut être facilement coupée et remplacée, car elle est protégée par certaines dispositions légales. 
Une partie de la région impliquée par cette mesure est soumise aux dispositions de la L 4 10-loi sur la protection générale des rives du lac. Le contenu de cette loi est insuffisant pour garantir une urbanisation, même peu dense (0,2), qui soit en accord avec la qualité du site. 
A l’intérieur du périmètre visé par la loi, existent des secteurs ou des plans de site pouvant être établis. Il est regrettable que cette possibilité n’ait pas été invoquée lors du morcellement du site exceptionnellement remarquable situé dans la fourche entre le chemin de Ruth et celui du Nant d’Argent. En l’absence de recommandations détaillées, l’urbanisation de ce site l’a entièrement banalisé.

ACTIONS ENGAGEES

Un projet de loi étendant le périmètre de protection des rives du lac sera déposé au Grand Conseil en automne 2003 comme suite à une motion déposée par des députés en 2002, qui souhaitent inclure la partie nord du coteau dans ce périmètre. Ce projet de loi est actuellement à l'enquête publique. 
Par souci d'égalité de traitement et pour tenir compte d'une topographie partout identique, le périmètre coïncidera avec les limites communales au nord-est de la route de La Capite et du chemin des Princes. 
Compte tenu de la nature peu efficace de la loi sur la protection générale des rives du lac, déjà relevée, il conviendrait d'en réexaminer le contenu, pour qu'elle protège réellement les secteurs proches du lac.

ACTIONS PROPOSEES

Etablir une étude directrice d'embellissement et "d'urbanisation douce" (taux maximum 0,2), restructurant la partie concernée du coteau; cette étude devrait :

  • mettre en évidence les qualités qui ont fait l'harmonie et la beauté des paysages : -adéquation des chemins et de la topographie–arborisation en lignée pour ombrager les chemins ou en cordons le long des nants, ou encore ponctuelle par groupes d'arbres exceptionnels–domaine bâti–cultures et vignes,
  • composer un "paysage idéal" qui tienne compte du génie du lieu et constituant une mise à jour pour recevoir de l'urbanisation d'aujourd'hui ou de demain,
  • établir une stratégie pour passer du désordre actuel au "paysage idéal" d'ici 50 ans.

Un des outils de cette stratégie pourrait être la disposition dérivant du périmètre de protection générale des rives du lac "secteur où des plans de sites peuvent être établis". Un tel plan de site serait établi pour être appliqué localement dans le cas où des recommandations de l’étude directrice d’embellissement, et "d'urbanisation douce", risqueraient de n’être pas suivies.

COUT, FINANCEMENT

Etude financée par le budget communal, avec subvention cantonale éventuelle.

ECHEANCE DE REALISATION

  • 2003 : Décret de la loi sur l'extension du périmètre des rives du lac.
  • 2004 : Etude directrice d’embellissement et "d'urbanisation douce".
  • Dès 2005 : Application de l‘étude directrice avec plans de sites localisés si nécessaires.

ETAT DE LA COORDINATION

Coordination en cours. 7 juin 2002 :

  • Motion 1394 du GRAND CONSEIL invitant le Conseil d’Etat "à étendre la zone de protection instituée par la loi sur la protection générale des rives du lac en élargissant cette zone dans le périmètre situé entre les rives du lac et la route de La Capite jusqu'à l'entrée du village de Vésenaz." Cette motion a été concrétisée par un projet de loi établi par le Conseil d'Etat, qui sera déposé devant le Grand Conseil en automne 2003.

DOCUMENTATION

  • Préavis de la Commission des monuments, de la nature et des sites (CMNS) du 28 janvier 2003 concernant le projet d'extension du périmètre annexé à la loi sur la protection générale des rives du lac.
  • Préavis de la Commission d'urbanisme (CU) du 9 janvier 2003, point 2. Le coteau de Cologny,
  • Préavis de la Commission des monuments, de la nature et des sites (CMNS) du 25 mars 2003, point 2. La protection renforcée du coteau.
  • Observation n° 10 du 11 mars 2003 (Consultation publique)

PROCESSUS D’ADOPTIONDE LA FICHE

Rédaction

 
29 AOUT 02 
Mod. 26 MARS 03 

Préavis 

CU 9 JANV 03 
CMNS 25 MARS 03 

 

Adoption Commune

 
15 MAI 03 

 

 

Approbation Conseil d’Etat

 
11 FEV 04 
Modification

 

 

Document à télécharger 

Fiche de coordination 3.06